Nous sommes encore piratés Bye Bye

letterbox

Elle est restée longtemps silencieuse la tête plantée dans les manches de sa vieille laine, et puis elle a dit ça: qu’est ce que tu veux qu’on y fasse?… On peut rien faire, ma fille, c’est tout.

Sans être fataliste, sans penser que seule la destinée a la main, quoique des fois, je me demande, bref… Il faut avouer que cette petite phrase, sonne comme une ritournelle, quand rien ne change, aussi vite qu’on le désire et pourtant ça change, en un sens, en un autre, ça tourne,ça tourne jusqu’au jour où on y voit plus clair… Qu’est ce que tu veux qu’on y fasse, tu vois, que ça te plaise ou non, ça change et c’est comme ça. C’est mon dernier mot, vlà tout.